Comment choisir ?

Associer des sushis et un champagne rosé extra brut ?

Erik Litjens - 09/10/2020

 

Il y a deux possibilités pour associer champagne et sushi. Tout d'abord les champagnes 'extra brut' ou 'nature' avec leur faible taux de sucre en raison d'un dosage faible ou nul.

 

Cette approche, qui joue sur la minéralité du champagne, permet de s'exprimer pleinement sur les arômes saumurés et la texture du poisson cru.

La deuxième possibilité est un accord avec des champagnes rosés de caractère. Ceux-ci ont la capacité de bien se marier avec les plats de poisson, naturellement, mais aussi avec les saveurs et les nuances plus fortes de certains sushis et makis.

 

En effet, les caractères fruités du champagne rosé formeront une feuille idéale pour la sauce soja et seront excellents avec la texture fondante du poisson cru.

 

Dans notre gamme, les champagnes Laherte Frères - Rosé de Meunier extra brut et Dehours & Fils - Œil de Perdrix extra brut sont des cuvées intéressantes pour combiner avec des sushis.

 

 

"Grand Cru" - qu'est-ce que c'est ?

Erik Litjens - 30/05/2020

 

De tous les 300 villages vinicoles en Champagne, seulement 17 villages ont le droit de porter l'appellation de 'Grand Cru'.

 

Les raisins issus de ces 17 villages sont considérés de la qualité la plus importante en Champagne.

 

C'est la raison pour laquelle le prix des champagnes issus de ces villages est plus élevé.

 

Cette notion de 'Grand Cru' reflète donc la qualité du raisin et non celle du champagne...

 

Pour faire un grand champagne de raisins de haute qualité, il faut surtout un producteur qui sait en faire un excellent champagne.

 

Ce n'est pas parce que vous avez le meilleur vélo de course que vous soyez un bon cycliste... 

 

Les 17 villages sont : Ambonnay, Avize, Aÿ, Beaumont-sur-Vesle, Bouzy, Chouilly, Cramant, Le Mesnil-sur-Oger, Louvois, Mailly-Champagne, Oger, Oiry, Piusieulx, Sillery, Tours-sur-Marne, Verzenay et Verzy.

 

 

 

 

 

Comment choisir son champagne ?

Erik Litjens - 15/05/2020

 

Saviez-vous qu’il y a environ 15.500 viticulteurs en Champagne ? Sur ces 15.500 viticulteurs, à peu près 12.100 vendent leurs raisins. Il reste environ 4.700 vignerons qui produisent et vendent leur champagne. 137 coopératives fournissent des prestations de pressurage et de vinification à 12.100 viticulteurs. 43 coopératives vendent elles-mêmes du champagne sous leur propre marque. Sachant que chaque marque souvent produit au moins 4 types de champagne (une cuvée de base, un rosé, un millésimé, une tête de cuvée), le choix est énorme.

 

Comment choisir telle ou telle bouteille parmi tant de bulles champenoises ? C’est sans doute la raison pour laquelle la majorité des consommateurs choissit généralement parmi les grandes marques, connues depuis décennies.

 

Personnellement, je trouve cela une occasion manquée car parmi les champagnes moins connus,  il se cachent des merveilles en termes de qualité de variété et d’originalité de goût. De plus, à des prix souvent bien plus intéressants.

 

Les produits de qualité se travaillent. Que ce soient des montres, des vêtements, ou des pralines. Ils sont le fruit d’un certain savoir-faire, de beaucoup d’attention, de dévouement, d’expérience, d’audace et d’une vision d’envisager le travail de manière unique. En matière de vin et de champagne, le “vigneron indépendant” se veut le repère “des vins et des personnalités authentiques”.

 

 

Les “vignerons indépendants” ?

 

En Champagne, sur 15.500 viticulteurs environ, seuls 260 vignerons ont le droit de porter la dénomination de “vigneron indépendant”. Selon la Charte du Vigneron Indépendant, entre autres, celui-ci : “travaille sa vigne, récolte son raisin, vinifie et élève son vin, met en bouteille sa production dans sa cave et commercialise ses produits”. Il s’agit donc de champagnes élevés et mis en bouteille à la propriété, ce qui n’est pas le cas pour la vaste majorité des grandes marques que l’on retrouve dans le commerce.

 

 

Un exemple : Pierre Gimonnet & Fils.

 

Pour élaborer un champagne jeune et frais, mais sans trop de vivacité en bouche, l’assemblage de la cuvée de base de la maison de champagne Pierre Gimonnet & Fils, doit être “rond et équilibré”. Pour ce faire, le vigneron Gimonnet, veille à marier de façon très subtile des vins de l’année avec des vins de réserve de plusieures années.

 

Pour réussir cette étape délicate et fondamentale, le vigneron a opté pour la conservation de tous ses vins de réserve en bouteilles et non en cuves, ce qui lui permet d’incorporer des vins de plus de deux ans ayant gardé toute leur fraîcheur. En Champagne, il est le seul vigneron à travailler de la sorte.

 

À l’arrivée des fêtes de fin d’année, pourquoi ne pas essayer du champagne de ces vignerons indépendants ?

 

 

Quelques astuces.

 

Saviez-vous que 90% des champagnes consommés en Belgique sont des champagnes “brut”? La qualification “brut” désigne le dosage, soit la quantité de sucres résiduels. Pour un champagne “brut”, le dosage peut varier entre 6 et 10 grammes par litre. Pour ceux qui désirent tenter autre chose, choisir un champagne “extra brut” (moins de 6 grammes) signifie s’ouvrir à un goût plus pur. Il va sans dire que pour des champagnes sans aucun ajout de liqueur de dosage (des “bruts nature” ou des “non dosés”) on s’approche d’un état très pur de champagne au niveau des sucres. Les champagnes de type “non dosé” se marient très bien aux nouvelles tendances culinaires. Les amateurs de sucré choisiront un champagne demi-sec ou sec (jusqu’à 50 grammes de sucre par litre !) pour accompagner, par exemple, un dessert.

 

Bien que la règle d’or n’existe pas pour choisir son champagne, on peut dire qu’un champagne brut 100% Chardonnay est recommandé en apéritif et en accompagnement de plats à base de fruits de mer, de crustacés ou de sushis.

 

Plus le champagne a passé du temps dans la cave du vigneron, plus il a eu le temps de se développer au niveau du goût et des arômes. En termes générales, les champagnes millésimés ou plus âgés peuvent être conseillés pour accompagner un repas.

 

 

Participer à une dégustation.

 

Afin de dévoiler sa cave au public, certains commerçants offrent des dégustations de vins et de champagnes. Pourquoi donc ne pas participer à une dégustation de champagnes pour mieux cerner vos préférences ? L’adage “chacun ses goûts” reste de toute façon d’application.

 

erik@notrecomptoirduchampagne.be

 

 

 

 

 

 

Quelques suggestions de Champagnes pour accompagner vos mets :

 

- Champagne non-dosé : sashimi, sushi, coquillages, poissons de rivière :
Champagne René Geoffroy - Pureté Brut Zéro. Champagne Dehours - Nature Brut.

 

- Champagne blanc de blancs : saumon fumé, sashimi, sushi, coquillages, poisson grillé : Champagne Pierre Gimonnet & Fils - Cuis Premier Cru.

 

- Champagne brut plutôt fruité : carpaccio d’avocat, terrines de légumes, fromages doux à pâte molle, tartes aux fruits : Champagne R. Pouillon & Fils - Brut Réserve.

 

- Champagne rosé : foie gras, tarte au fruits rouges, gâteaux au chocolat : Champagne René Geoffroy - Rosé de Saignée.

 

- Champagne millésimé : saumon fumé, coquilles Saint-Jacques, suprême de poularde farcie aux truffes : Champagne René Geoffroy - Cuvée Empreinte 2009.

 

- Cuvées de prestige : foie gras, coquilles Saint-Jacques, homard : Champagne Hubert Paulet - Cuvée Risléus Millésime 2002.

 

Ceci ne sont que des suggestions et surtout à chacun ses goûts.

 

 

Voir notre sélection dans notre magasin en ligne.

 

Voir 'offre du mois' actuel (septembre 2020), cliquez ici.